République Algérienne Démocratique et Populaire

ⵜⴰⴳⴷⵓⴷⴰ ⵜⴰⵣⵣⴰⵢⵔⵉⵜ ⵜⴰⵎⴰⴳⴷⴰⵢⵜ ⵜⴰⵖⴻⵔⴼⴰⵏⵜ

Services du Premier Ministre

ⵉⵎⴻⵥⵍⴰ ⵏ ⵓⵏⴻⵖⵍⴰⴼ ⴰⵎⴻⵏⵣⵓ

60éme anniversaire de l'indépendance

4ème rencontre Gouvernement-Walis.. Nouvelles orientations pour promouvoir le développement de l’économie locale

4ème rencontre Gouvernement-Walis.. Nouvelles orientations pour promouvoir le développement de l’économie locale
22-11-2022
Organisée autour du thème de « la promotion de l'économie nationale et du développement local », la réunion Gouvernement-Walis s’est tenue les 24 et 25 septembre 2022, pour la 4ème rencontre depuis l’élection de M. Abdelmadjid TEBBOUNE Président de la Ré publique, devenue, ainsi, un rendez-vous annuel permanent pour évaluer et réorganiser les priorités selon les exigences de l'évolution du processus d'édification de l'Algérie nouvelle.
Les participants réunis au Palais des Nations (Club des Pins, Alger) ont concentré leurs débats autour de trois grands axes relatifs au "rôle du wali dans le développement économique local", au "nouveau cadre juridique pour la promotion du climat de l’investissement" et à "la réforme financière et la fiscalité locale".
Les travaux de la nouvelle édition de la rencontre Gouvernement-Walis, organisée par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, ont été inaugurés par le Président de la République, M. Abdelmadjid TEBBOUNE, dans l’après-midi de samedi 24 septembre dernier, et clôturés, le lendemain dans la soirée, par le Premier Ministre, M. Aïmene BENABDERRAHMANE, une supervision de haut niveau qui traduit la grande importance qu’accorde l'État au développement local à traves l'ensemble de la République.
La réunion a constitué une occasion durant laquelle le Président de la République, M. Abdelmadjid TEBBOUNE, a annoncé plusieurs nouvelles mesures au profit des collectivités locales, parmi lesquelles la création d’une Commission chargée de la révision des Codes de la Commune et de la Wilaya ainsi que la clôture du dossier des zones d’ombre au début 2023.
Dans le détail, la commission, placée sous l'autorité du ministère de l'Intérieur, sera composée de représentants du Organisée autour du thème de « la promotion de l'économie nationale et du développement local », la réunion Gouvernement-Walis s’est tenue les 24 et 25 septembre 2022, pour la 4ème rencontre depuis l’élection de M. Abdelmadjid TEBBOUNE Président de la Ré publique, devenue, ainsi, un rendez-vous annuel permanent pour évaluer et réorganiser les priorités selon les exigences de l'évolution du processus d'édification de l'Algérie nouvelle.
Les participants réunis au Palais des Nations (Club des Pins, Alger) ont concentré leurs débats autour de trois grands axes relatifs au "rôle du wali dans le développement économique local", au "nouveau cadre juridique pour la promotion du climat de l’investissement" et à "la réforme financière et la fiscalité locale".
Les travaux de la nouvelle édition de la rencontre Gouvernement-Walis, organisée par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, ont été inaugurés par le Président de la République, M. Abdelmadjid TEBBOUNE, dans l’après-midi de samedi 24 septembre dernier, et clôturés, le lendemain dans la soirée, par le Premier Ministre, M. Aïmene BENABDERRAHMANE, une supervision de haut niveau qui traduit la grande importance qu’accorde l'État au développement local à traves l'ensemble de la République.
La réunion a constitué une occasion durant laquelle le Président de la République, M. Abdelmadjid TEBBOUNE, a annoncé plusieurs nouvelles mesures au profit des collectivités locales, parmi lesquelles la création d’une Commission chargée de la révision des Codes de la Commune et de la Wilaya ainsi que la clôture du dossier des zones d’ombre au début 2023.
Dans le détail, la commission, placée sous l'autorité du ministère de l'Intérieur, sera composée de représentants du Conseil de la Nation, de l'Assemblée Populaire Nationale, du ministère des Finances, ainsi que des représentants d'élus locaux pour proposer de nouveaux textes de loi appuyant davantage la décentralisation et en mesure de créer des richesses pour financer les collectivités locales, a précisé le Président de la République. 
En ce qui concerne les zones d’ombre, le Président de la République, M. Abdelmadjid TEBBOUNE, a insisté sur l'impératif de clore le dossier des zones d'ombre d'ici fin 2022 et début 2023, soulignant que 82% des problèmes soulevés au niveau de ces zones ont été résolus.

L’Algérie nouvelle, de par ses institutions constitutionnelles, son peuple vaillant et sa jeunesse ambitieuse, est en droit, à l'occasion du soixantenaire du recouvrement de la souveraineté nationale, de s'enorgueillir des capacités et de la bravoure de son armée, digne héritière de l'armée de libération. L'Algérie est en droit de glorifier sa jeunesse qui prouve, jour après jour, à travers ses victoires éclatantes aux plans régional, continental et international, que c'est bien une jeunesse de succès, d'intelligence et d'innovation
Trois ateliers.. et plus d’une trentaine de recommandations

Pendant deux jours, la rencontre Gouvernement-Walis a vu l’organisation de trois ateliers qui concernent le "rôle du wali dans le développement économique local", le "nouveau cadre juridique pour la promotion du climat de l’investissement" et la "la réforme financière et la fiscalité locale".
Le premier atelier, consacré au "rôle du wali dans le développement économique local", a abordé des questions relatives au rôle prépondérant du wali en sa qualité de moteur de développement dans le nouvel environnement économique, résultant de la mise en œuvre du nouveau code d'investissement et la révision des lois relatives à la commune et à la wilaya.
Sous l'intitulé "Un cadre juridique rénové pour redynamiser les investissements : Quel rôle pour les Collectivités locales ?", le deuxième atelier a notamment exposé les dispositions de la nouvelle loi sur l’investissement. L’atelier a, ainsi, permis aux participants de clarifier et de préciser les missions que devront assumer les collectivités locales, notamment les walis, dans le nouvel environnement juridique relatif à l'investissement, caractérisé par la promulgation d'une nouvelle loi et de tous ses textes d'application y afférent.
 Afin de s’éloigner graduellement de la prédominance de la dépense publique et de renforcer le rôle de l’ensemble des acteurs du territoire et celui des établissements publics locales dans le financement du développement local, les participants au troisième atelier, intitulé « Les réforme des finances et de la fiscalité locale pour un développement local », ont discuté notamment de la possibilité d’adopter des solutions en matière de développement local.

Une série de recommandations, qui visent à consolider les activités économiques permettant la promotion du développement social local, ont été retenues au dernier jour des travaux des trois ateliers. Parmi celles-ci, l'impératif de consacrer le rôle du wali en matière de développement économique local dans le cadre de la révision en cours du code de la wilaya et le renforcement des missions de planification au sein de ses prérogatives afin de réaliser les objectifs de développement tracés et programmés sur les court, moyen et long termes, à travers sa dotation d'outils de gestion publique moderne reposant sur la planification stratégique, la prospection, le suivi et l'évaluation.
Les recommandations du premier atelier ont également porté sur le renforcement et l'élargissement du rôle décisionnel du wali en matière de planification et de mise en œuvre des programmes pour concrétiser la décentralisation de la prise de décisions en matière de mise en œuvre des programmes d'investissement public ainsi que sur l'adoption de mécanismes modernes de gestion reposant essentiellement sur le numérique et les bases de données.
Les participants au deuxième atelier ont formulé des propositions ayant trait à l’amélioration du climat des affaires en plaidant pour l’accélération de la mise en service des dispositifs en charge de l'investissement ,prévus au titre de la nouvelle loi sur l’investissement 18-22 , ainsi que l'activation du guichet unique tout en dotant ce dernier des moyens matériels et humains nécessaires, en plus du renforcement de ses prérogatives pour conférer davantage d'efficience au traitement des dossiers sur l'investissement avant la fin de l’année 2022.
Ils ont en outre proposé d'élaborer au niveau de chaque wilaya une feuille de route définissant les indicateurs socioéconomiques, les capacités et les opportunités offertes pour la mettre à la disposition des investisseurs et des porteurs des projets comme base de données.
Lors de cet atelier intitulé "Les réformes des finances et de la fiscalité locale pour un développement durable", les participants ont mis en avant l'impératif, dans le contexte économique actuel, de repenser le système de solidarité entre les collectivités locales, en revisitant la gestion de la Caisse de solidarité et de Garantie des Collectivités Locales (CSGCL), tout en l'adaptant à la stratégie du gouvernement liée à la priorisation du développement dans certaines régions à promouvoir.
Les recommandations du troisième atelier ont porté sur la création d'une commission locale, composée de représentants de la direction générale du domaine national, de la direction des impôts et des services communaux, et laquelle sera chargée de suggérer des procédures pratiques permettant de régulariser les actes des biens communaux et les enregistrer au Rôle général du domaine national.
La mise en service de la nouvelle nomenclature des activités financières et comptables des communes et la révision et l'actualisation du guide des transactions financières et comptables du budget de la wilaya, figurent également parmi les recommandations du 3ème atelier.

Une nouvelle vision pour améliorer le climat des affaires 
Les travaux de la rencontre Gouvernement-Walis ont été clôturés par le Premier Ministre, M. Aïmene BENABDERRAHMANE, qui a ouvert son allocution, prononcée à l’occasion, par la présentation des indicateurs macroéconomiques positifs du pays, comme l’amélioration de la balance commerciale qui devrait enregistrer un excédent de plus de 17 milliards de dollars à fin 2022 dont 7 milliards de dollars des exportations hors hydrocarbures en plus d’une nette augmentation des réserves de change. 
Selon le Premier Ministre, l'amélioration de la performance de la macroéconomie est aussi le résultat de la sagesse du Président de la République dans la gestion des affaires de l'État à travers la redynamisation des secteurs qui font office de catalyseur de la croissance économique.
Abordant le thème de la rencontre, le Premier Ministre, M. Aïmene BENABDERRAHMANE, a souligné que l’événement revêt une grande importance, qui découle de l'importance du rôle des autorités locales dans la concrétisation du développement relevant la nécessité de faire des autorités locales, avec à leur tête le wali, une force de proposition dans les cadres de l'action collective avec la participation de tous les acteurs (..) afin d’assurer de meilleures conditions à même de réaliser une croissance économique et de créer des opportunités d'emploi.
La rencontre a été l’occasion pour passer en revue les mesures opérationnelles prises par le Gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan d’action pour la relance de l’économie nationale. Il s’agit principalement du développement des secteurs stratégiques prometteurs, de la valorisation de la production nationale, du développement des infrastructures de base et la promotion de l’économie de la connaissance. 
En vue d’augmenter le rythme d'amélioration du climat des affaires, le Gouvernement, indique le Premier Ministre, a procédé à la promulgation en bloc de la loi sur l'investissement et de ses textes d'application.
Dans ce sens, le Premier Ministre, M. Aïmene BENABDERRAHMANE, a fait savoir qu’il sera question de procéder, dans les tout prochains jours, à l'installation de toutes les structures du dispositif d'investissement prévues dans la nouvelle loi, notamment l'Agence algérienne de promotion de l'investissement, ses guichets uniques , à savoir le guichet des grands investissements et des investissements étrangers, ainsi que les guichets uniques décentralisés au niveau des wilayas.
"Il s’agit d’une nouvelle vision fondée non seulement sur les incitations fiscales, mais englobant un accompagnement des porteurs de projets dans toutes les étapes de réalisation, comme la mise à disposition de l'offre foncière, la simplification des procédures, ainsi que la levée de tous les obstacles bureaucratiques", a indiqué le Premier Ministre.
Dans cette optique, le Premier Ministre, M. Aïmene BENABDERRAHMANE, a incité les walis à se mettre au diapason de cette mutation substantielle dans le cadre de l'approche globale adoptée par l'État dans l'orientation du foncier industriel vers le véritable investissement productif.

Messieurs les Walis sont tenus de promouvoir les capacités de leurs régions en termes de ressources naturelles et humaines et de facteurs capables de développer les secteurs de l'agriculture, des ressources en eau, de l'industrie, des services, des énergies renouvelables, et tout ce qui permettrait d’augmenter l'attractivité de leurs régions en matière d'investissement productif et de dynamisme économique

Le Premier Ministre a annoncé, qu’en application des instructions de M. le Président de la République, le Gouvernement œuvrera à la mise en place de mécanismes de suivi et d’accompagnement des programmes de développement local et leurs impacts sur l’amélioration de la vie des citoyens.

L’évaluation sera établie sur la base d’un ensemble de critères et d'indicateurs conformément à des délais définis, mais aussi sur le degré de réponse aux préoccupations et aux aspirations des citoyens (sécurité et propreté des quartiers, amélioration du service public).
Ces critères concerneront également les investissements réalisés sur le terrain, le nombre d'emplois créés, et le niveau de production de divers biens, services et cultures, selon les spécificités de chaque région, notamment au sein des filières stratégiques identifiées par le Gouvernement afin d'assurer la sécurité alimentaire, hydrique, sanitaire et énergétique.
 
#Rencontre Gouvernement-Walis